Le Blog
Alexandre Martinez, Sacha Roger et Jonathan Cosse posent pour les débuts de GA&C

Et GA&C fut !

GA&C est né au tournant de 2010-2011.

J’avais fait se rencontrer Sacha, qui cherchait à monter son agence de création de contenus et qui était en train de se faire planter sur son projet par un vidéaste qu’il voulait s’associer, et Jonathan, qui cherchait de nouveaux horizons professionnels.

Sacha, planeur strat’, Jonathan, développeur Web. L’usage des smartphones était en train de révolutionner Internet. Feu !

Il n’a pas fallu longtemps pour que moi-même, consultant en stratégie d’entreprise dans un cabinet dont je me lassais, je les rejoigne.

Nous étions trois gaillards du Sud-Ouest, compétents, complémentaires, avec le même enthousiasme, le même souci de convivialité et le même sens du service.

Nous voulions tout miser sur la stratégie de contenu : c’était la grande mode du contenu utile à l’audience. La publicité était décrétée morte par les meilleurs experts. Ou à tout le moins insuffisante. Internet et ses réseaux sociaux allaient supplanter la radio, la télé, la presse. Les audiences ne seraient plus jamais captives d’un message adressé aux masses par des médias de masse. Ces audiences n’accepteraient plus les messages des marques que s’ils devaient leur apporter un service, un renseignement utile ou éventuellement un divertissement. Il ne s’agissait donc plus de créer des messages pour les marques et de les imposer aux audiences, mais de créer des contenus spécifiques pour les audiences des marques. Ces audiences deviendraient des utilisateurs, et la communication un service de la marque.

Nous avons fondé GA&C : The Good, the Ad and the Content, variation de The Good, the Bad and the Ugly (Le Bon, la Brute et le Truand, Sergio Leone, 1966), à traduire « Le Bien, la Pub et le Contenu ». Le bien ET le service : l’essentiel à défendre auprès des utilisateurs des marques. La Pub (à papa), telle qu’on ne la voulait plus, bête et inutile pour l’utilisateur. Le Contenu : l’avenir, le Graal, ce par quoi la communication allait vivre sa rédemption et enfin devenir utile elle aussi.

Avec le ciblage, nous n’en sommes plus si loin. Sauf le service : la pub reste la pub, même sur Internet. Les marques ont besoin de campagnes et de ROI. La stratégie de contenus est une stratégie de long terme, souvent chère et difficilement mesurable en termes de ROI… Et pourtant, 5 ans après nous y croyons toujours. Le contenu est plus que jamais un actif stratégique des marques : pour leur promotion avec des dispositifs et des campagnes intelligentes, pour leur référencement par les grands moteurs de recherche, pour fidéliser une audience volatile sur les réseaux sociaux, ou pour construire une image de marque qui permettra de tenir le choc face à une éventuelle crise.

Aujourd’hui, Sacha nous a quitté pour de nouvelles aventures. Il a fondé Stample, une startup qui permet d’archiver sa navigation Web, de l’organiser et de l’annoter (Essayez-le !).

Mais Jonathan et moi sommes toujours là, fidèles au poste et aussi enthousiastes qu’au début. Et Valérian, Marc-Antoine et Thomas qui nous ont rejoints aussi. Nous sommes une agence Web, nous sommes une équipe, nous sommes à votre disposition. Très technique, très réactive, très à l’écoute de nos clients, agences comme marques en direct. Nous avons gagné leur confiance.

Nous avons fait du chemin, et il n’est pas fini.

Par Alexandre Martinez
@Alexandre_Mart_
22 août 2016